Pourquoi réaliser une greffe osseuse ou reconstruction osseuse ?

En cas d’insuffisance osseuse, le chirurgien-dentiste ne peut pas réaliser directement l’installation d’un implant dentaire. Pour cela, une greffe osseuse pré-implantaire (une greffe avant la pose de l’implant) ou per-implantaire (une greffe au même moment que la pose de l’implant) doit avoir lieu.

Pourquoi une greffe osseuse ?

Un implant dentaire est en effet doté d’une structure identique à une petite vis. Il requiert donc un volume assez important. Pour qu’il soit solidement placé dans la mâchoire, il faut qu’il y ait suffisamment d’os. Cependant, certains patients disposent d’une mâchoire qui ne contient pas assez d’os pour soutenir un implant. Certains cas ne demandent pas de reconstruction osseuse, comme lorsqu’on peut utiliser des implants aux dimensions réduites. Aujourd’hui, il y a une possibilité d’éviter la greffe osseuse. Grâce aux avancées technologiques récentes, des implants à taille réduite ont pu être conçus. Ils sont aussi fiables et solides que les implants ordinaires. Par ailleurs, leur placement est moins onéreux. Le seul souci, c’est qu’ils ne peuvent pas convenir à tout le monde. Ils ne permettent donc pas de mettre fin aux greffes.

Les matériaux de greffe osseuse

La reconstruction osseuse peut être faite avec différents types de matériaux. La sélection d’un matériau dépend de la technique chirurgicale employée. Les patients peuvent également donner leur avis.

–          L’os autologue : il s’agit d’un matériau qui est obtenu du patient lui-même. Pour ce faire, on prélève l’os à utiliser sur le site à traiter via un second site chirurgical intra-buccal. Ici, l’intervention est à la fois longue et difficile ;

–          Les biomatériaux osseux : il s’agit de substituts qui évitent le prélèvement d’os autologue. C’est une solution bien plus pratique et qui est dotée de divers avantages notamment sur la rapidité de l’intervention et sa durée. Il n’y a pas non plus de risque de manque de matériau car ils sont en quantité illimitée.

–          Les facteurs de croissance : ce sont des petites protéines utilisées pour accélérer la formation de vaisseaux sanguins, la cicatrisation, etc.

Les procédures de reconstruction osseuse

En matière de greffe osseuse, plusieurs techniques sont disponibles :

–          Préservation d’alvéole d’extraction : le placement d’un implant devient difficile quand le volume osseux est réduit suite à une extraction dentaire. La préservation d’alvéole d’extraction consiste à retirer la dent d’une manière vraiment douce et ensuite insérer un biomatériau osseux dans l’alvéole. Cela aide alors à garder un volume osseux suffisant. Cette procédure permet alors d’accueillir un implant après la cicatrisation (3 mois). Si jamais elle ne suffit pas, alors une reconstruction osseuse per-implantaire ou pré-implantaire est impérative ;

–          Élévation du plancher sinusal : c’est une technique adoptée quand on ne dispose pas de volume osseux nécessaire pour le placement d’un implant du côté des prémolaires et des molaires maxillaires. Il consiste à élever la membrane sinusienne pour ensuite utiliser un biomatériau pour la soutenir. Le secteur devient donc favorable pour la pose d’un implant après la création d’un volume osseux suffisant.