Étapes indispensables pour ouvrir un cabinet dentaire

Après avoir obtenu le diplôme de chirurgien-dentiste, il est maintenant temps d’ouvrir un cabinet dentaire. Pour ce faire, diverses étapes sont indispensables et des formalités sont à réaliser au préalable. Bien évidemment, il faut préparer le matériel nécessaire pour équiper le cabinet dentaire. On a le choix entre travailler seul ou trouver un associer, ci-après tout ce qu’il faut connaître pour réussir le projet.

Pour plus d’informations sur les nouvelles techniques autour des implants dentaires et les diplômes universitaires et sociétés savantes d’implantologie, veuillez visiter le site https://parodontologie-implantologie.paris/.

Trouver un lieu et déterminer le mode de fonctionnement pour le cabinet

Pour ouvrir un cabinet dentaire, il faut bien commencer par trouver un lieu d’emplacement. Il faut savoir que ce sera un point essentiel pour assurer l’avenir du cabinet. Il ne faut donc pas hésiter à réaliser une étude de marché pour s’implanter dans un endroit où la demande en dentisterie est vraiment intéressante. Ensuite, une fois le lieu d’installation trouvé, la prochaine question à se poser est : qu’est-ce qui est préférable, exercer seul ou bien en groupe ? Il a également la possibilité de racheter un cabinet dentaire existant pour ainsi bénéficier d’une clientèle habituée.

Ouvrir un cabinet avec des associés représente de nombreux avantages :

–          Partage de coût de matériel dentaire ;

–          Partage des frais de fonctionnement du cabinet ;

–          Partage des salaires des futurs employés (secrétaire, assistante).

Les formes juridiques

Si on décide d’ouvrir un cabinet dentaire à plusieurs, on dispose de nombreuses formes juridiques. Pour faciliter la mise en commun du personnel ainsi que les locaux, il est préférable d’opter pour les sociétés de moyens et les groupements économiques. Quant aux sociétés de personnes, elles offrent la possibilité d’un exercice conjoint. Avec un contrat de collaboration libérale, on a l’opportunité de s’associer à un autre praticien, sans développer un autre lien.

Les formalités préalables et obligatoires

Pour que le cabinet dentaire à ouvrir ne rencontre aucun problème, quelques formalités préalables et obligatoires sont à exécuter :

–          S’enregistrer : il est impératif de se rendre auprès de l’Ordre des chirurgiens-dentistes de la région pour enregistrer son diplôme avant de pouvoir s’installer. Ensuite, on s’adresse à la délégation territoriale de l’Agence Régionale de Santé. Une fois ces formalités effectuées, on prend un rendez-vous avec le service des professions de santé de la caisse d’assurance maladie.

–          S’affilier : il est important de s’affilier à la caisse des retraites et à la protection sociale. Il faut recevoir une attestation d’inscription de la part de l’Ordre des chirurgiens-dentistes. On réalise la requête par lettre recommandée avec accusé de réception. Pour terminer, l’enregistrement auprès de l’Agence Régionale de Santé donnera l’opportunité de détenir une Carte de professionnel de santé et la fiche ADELI.

 Il suffit ensuite d’ouvrir le cabinet dentaire et de récupérer la carte d’immatriculation à l’URSSAF. Cela garantira le recouvrement des cotisations sociales.